Accueil

Accueil > Aspects réglementaires et de fonctionnement > Bilan
Modifier cette pageModifier cette page | Ajouter une sous pageAjouter une sous page à la catégorie en cours
SupprimerSupprimer la page | Visualiser cette pageVisualiser la page | SupprimerVider le cache
Mon compteMon compte
Bilan du Conseil Coutumier - Période 1999-2005

Le Président

Durée de la mandature : 6 ans, la présidence a été assumée par le grand chef de MOULI : Mr. DOUMAI Ambroise. On laisse le président faire son bilan personnel et aussi dire le sentiment qu'il a éprouvé durant cette mandature, l'effet d'être à la tête d'une institution coutumière. Des thèmes ont été soumis à l'étude des conseils coutumiers, la manière de s'y prendre est-elle la mieux adaptée ou bien la bonne solution.
Le Bureau

Est composé de la manière suivante : deux vice présidents : 1er : le petit chef de Hwadrilla : Daniel HNIGOTR. Le deuxième est le grand chef de Takédji : Daniel NEKELO. Deux secrétaires : Messieurs KAPOERI Chanel et TRONGADJO Frédérique Hnamano et deux membres : Messieurs le grand chef BAZIT Joachim et Mr WALLEPE Mathias. Nous prions le bureau, comme l'a fait le président de dire ce qui a marché et ce qui n'a pas marché. Leur sentiment éprouvé durant ces six longues années. Bien des choses ont été dites, notamment sur la délibération n°001 ou bien d'autres.

Les membres

Le conseil coutumier : 35 membres composent l’institution coutumière. Toutes les tribus ont désigné leurs délégués. Ceux-ci ont pour fonction de ramener tout ce qui se dit au sein du conseil coutumier au niveau de leur tribu. Néanmoins beaucoup d’absentéismes ont pu être constatées depuis la mise en place du conseil en 1999. Aujourd’hui, nous arrivons au terme de cette mandature, l’assemblée générale doit aborder cette question sur le nombre de délégués à désigner. Faut-il maintenir ce nombre (35) ou former un groupe très restreint que l’on puisse gérer convenablement.

Les travaux du conseil coutumier

On l’a souligné auparavant que, les thèmes soumis au conseil sont d’une manière générale, un casse-tête pour les membres, du fait qu’on est projeté vers l’avant sans vraiment connaître le contenu des thèmes qui ont pour vocation d’être en général des lois du pays. En exemple, on peut citer la zone maritime, où on se demandait qu’on t-il fait de nos propositions ? Le procès verbal de palabre : toujours dans le circuit à ce que l’on dit ? Et bien d’autres qu’on ne peut tous citer : l’académie des langues, où il ne suffit que d’une simple délibération du congrès pour le voter. Il y en avait parmi tant d’autres qui ont leur importance ; on citerait en exemple la dévolution successorale ou le cadastre coutumier.

Les implications et représentations

Le conseil coutumier s’est impliqué dans certaines manifestations notamment le festival des arts du pacifique en N.C. et aussi le CNDPA à IAII en 2000. La foire des îles et dernièrement le festival aux îles Palau. Le conseil a été sollicité pour l’organisation de l’arrivée des bateaux croisiéristes ou d’autres représentations dans les manifestations communales ou provinciales telles que la fête du poisson, les manifestations sportives ou autres…

Les deux sénateurs coutumiers de IAII

Beaucoup de déplacements ont été effectués vers l’extérieur qu’il s nous disent exactement ce qu’il en est ressorti de ces rencontres avec divers organismes .Leur mandature tire à sa fin, nous souhaitons qu’ils retracent en gros ce long parcours, nous dire ce qui a été acquis ou qui reste à concrétiser. Le constat fait par les membres du conseil est leurs absences perpétuelles aux réunions convoquées par le président d’où l’objet d’un avertissement à leur encontre.